Dread Hunger débarque sur Steam

News PC

Ces derniers mois, on peut dire que les jeux multijoueur basés sur la trahison ont le vent en poupe. Après Project Winter ou l’incontournable Among Us, c’est au tour de Dread hunger de débarquer sur Steam. Et il faut avouer que ce titre développé par Digital Confectioners passé inaperçu jusqu’ici risque d’en intriguer plus d’un…

Qu’est-ce que Dread Hunger?

Il s’agit d’un jeu multijoueur de survie et de trahison dans lequel les joueurs embarquent pour un voyage mortel. Ce dernier intensifie l’aspect de trahison sociale en plongeant les joueurs au cœur d’un voyage d’exploration arctique dans les années 1840. Huit explorateurs contrôlés par des joueurs dépendent les uns des autres pour survivre… mais deux d’entre eux sont des traîtres déterminés à saboter la mission !

L’équipe a travaillé aux côtés de notre communauté pour proposer un jeu de déduction sociale palpitant avec des éléments JcJ qui plonge les joueurs dans le rôle d’explorateurs au cours d’une mission d’exploration arctique qui a mal tourné. Dans Dread Hunger, il faut travailler ensemble pour survivre, alors qu’on ne sait pas à qui faire confiance. C’est un jeu qui peut faire ressortir le meilleur des joueurs, tout en permettant aux deux traîtres cachés dans l’équipe d’être extrêmement fourbes. Ce peut être exaltant, frustrant puis plein de suspense, la seule certitude étant que chaque voyage est unique.

Déclaration de Alex Quick, directeur créatif de l’équipe de Dread Hunger.

Un titre atypique!

Dans Dread Hunger, chaque joueur donne vie au personnage de son choix grâce au chat vocal tout en remplissant des objectifs. Les six explorateurs doivent travailler ensemble pour collecter les ressources nécessaires au fonctionnement du bateau à vapeur et à voiles voguant vers sa destination, le tout par un climat impitoyable.

Pendant ce temps, les traîtres conspirent pour empoisonner les vivres, massacrer leurs équipiers, ouvrir des voies d’eau et même invoquer la magie noire pour saboter la mission… tout en faisant mine d’être de loyaux explorateurs. La famine, les loups, les attaques de cannibales et bien d’autres terribles dangers attendent les joueurs, et se fier à la mauvaise personne peut vite se terminer par un couteau dans le dos. Quand la nourriture manque, les camarades d’équipage paraissent de plus en plus appétissants.

Caractéristiques principales du jeu

  • Survivez dans l’Arctique : faites des feux pour vous réchauffer, repoussez les prédateurs, et chassez pour survivre dans l’impitoyable Grand Nord canadien.
  • Trahissez vos amis : empoisonnez leur nourriture, attirez des animaux qui les attaqueront, jetez-leur un sort de magie noire ou, si vous n’avez plus d’autre choix, tirez-leur dans le dos et faites porter le chapeau à quelqu’un d’autre.
  • Jouez le rôle de votre personnage : ajoutez du charme et de la personnalité à votre personnage grâce au chat vocal intégré et à vos actions en jeu. Incarnez un capitaine, un navigateur, un cuisinier, un docteur, un aumônier, un marin de la flotte royale, une chasseuse ou un ingénieur avec votre matériel de départ et une capacité passive unique.
  • Vous êtes ce que vous mangez : dans l’Arctique, vous devez faire des choix macabres pour vous nourrir. Dépecez les corps et utilisez les morceaux pour faire des armes… ou à manger.
  • Devenez capitaine d’un navire : dirigez un bâtiment de guerre du XIXe siècle pour éviter (ou fracasser) les icebergs et trouvez du charbon pour alimenter l’insatiable chaudière et garder le navire à flot… ou l’envoyer par le fond.
  • Affrontez un monde périlleux : planifiez les cycles jour-nuit et tentez d’échapper à une gigantesque tempête de neige qui menace l’expédition.
  • Nouvel objectif d’équipe secondaire, l’armurerie : l’armurerie peut fournir des armes puissantes aux explorateurs ou aux traîtres, selon qui parvient à la débloquer en premier.

Si vous cherchez un titre agréable pour de petits meurtres entre amis ou que vous soyez tout simplement curieux de découvrir le jeu, Dread Hunger est désormais disponible sur PC via Steam (et prochainement sur d’autres plateformes, le sujet est à l’étude actuellement).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.