Interview – Le Podcast de la Guerre des gameurs

Interview

Aujourd’hui pour vous en avant première, on vous propose l’interview du Podcast la Guerre des Gameurs. On vous laisse découvrir. Bonne lecture pour cette interview haute en couleur

1) Bonjour à toute l’équipe ! Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Jalma: Bonjour, Je me présente Jalma, on pourrait dire que j’entre dans la catégorie des Hardcore gamers et je suis également l’un des 4 membres de l’équipe des GG.
J’interviens comme Chroniqueur dans le cadre de notre émission.

French: Salut, je suis French (ou Frenchpsy (cho) selon les saisons). Grand amateur de titres indépendants mais aussi de AAA XXL. Dans la GG, j’espère apporter ma bonne/mauvaise humeur et un éclairage spécifique sur tous les jeux vidéo que nous aimons tant. Le tout sans oublier de bonnes marrades.

Joss: Hello moi c’est Joss ! Joueuse depuis l’enfance et passionnée de tech j’ai toujours voulu m’épanouir dans le secteur du numérique. Aujourd’hui, et après des rencontres improbables, je suis animatrice pour les GG et je pense que l’on va vivre plein de belles aventures ensemble !

Nao : Et coucou, moi c’est Naophee ou Nao pour les intimes. Amatrice des jeux à la Direction Artistique maîtrisée et aux belles narrations, je fais partie de la team slowrun et découvertes. J’aime autant les AAA que les jeux indés et je suis impatiente de commencer cette aventure aux côtés de mes camarades

2) Quand et comment avez-vous débuté votre vie de gamers?

Jalma: Cette question ne va pas me rajeunir. Mes parents m’ont offert la Super Nintendo à l’âge de 4 ans et j’ai découvert Super Mario World, depuis, le jeu vidéo ne m’a jamais quitté et il a toujours eu une place importante dans ma vie

French : Mes premiers souvenirs au niveau jeux vidéo datent de l’Atari ST de papa avec en particulier Rick Dangerous qui fut un véritable choc. Ma première console fut plus tard la première PlayStation (Ah Metal Gear Solid, Gran Turismo …), ce qui ne m’a jamais empêché de jouer à Sonic, Streets of Rage, Street Fighters, Super Mario World chez les copains.

Joss : Alors pour ma part, j’ai démarré le gaming sur l’émulateur MAME32 et c’était génial ! C’est un logiciel informatique qui regroupait tous les jeux d’arcade et autres de l’époque.

Puis mon père m’a offert ma première console, une Dreamcast, et l’aventure a commencé.

Nao : Je suis le bébé de la bande donc en réalité, ma première console a été la Nintendo DS (team nostalgie Nintendo) avec un nombre incalculable de jeux qu’on s’échangeait avec ma famille. Je jouais beaucoup à des jeux en ligne plus jeune puis j’ai découvert les longues aventures des AAA à la GTA et Red Dead. Mon amour pour le jeu vidéo s’est alors multiplié sans fin.

3) C’est donc aujourd’hui que débute l’aventure de La Guerre des Gameurs. Pouvez-vous nous expliquer le concept et nous dire comment est venue l’idée de créer cette émission?

Jalma: L’idée de la création de cette émission est venue d’une anecdote. Frenchpsycho et moi-même nous connaissons depuis une quinzaine d’années et nous aimions partager nos ressentis sur un jeu vidéo.

Nous étions souvent d’accord jusqu’à l’arrivée de Cyberpunk 2077 qui a créé un climat de discorde entre nous. Les débats pouvaient se prolonger jusqu’à tard dans la nuit et c’est là que l’idée de créer cette émission est arrivée.

Nous avons proposé à nos deux gameuses de se joindre à l’aventure et elles n’ont pas hésité longtemps avant d’accepter.

Vous l’aurez compris, il y aura beaucoup de débats autour du jeu vidéo et nous souhaitons également débattre avec nos futurs auditeurs.

French : Bien avant Cyberpunk 2077, les discussions ont toujours été vives avec mon compère Jalma. Forts de nos échanges privés, nous en avons tiré une certitude. Qu’il y a autant de façon de jouer, de s’approprier un jeu vidéo, que de joueurs.

L’un peut être touché par la musique, par le gameplay, par une direction artistique, par une histoire, l’autre par la part de challenge apportée par un jeu vidéo ou bien l’émotion qui en découle, ou toute autre chose.

Les prémices de la GG étaient déjà présentes sans que nous en ayons conscience. Le déclic s’est fait ces derniers mois car nous avions tous deux envie d’une émission de type talk à partager avec le plus grand nombre tout en suscitant des réactions auprès des auditeurs. Plus on est de fous, plus on rit/joue. La famille GG s’est donc agrandie à 4 comme une évidence.

Joss : De mon côté j’étais sur un projet perso quand Jalma m’a trouvé et contacté pour me présenter l’idée de la Guerre des Gameurs.

Franchement, j’ai directement adoré le concept d’émission/débat et surtout la personnalité des deux gars, ça pouvait fonctionner.

Après on voulait jouer la parité et c’est comme ça que l’on a trouvé Nao, je vais la laisser en parler.

Nao : Aude m’a contacté par le biais de LinkedIn, j’ai passé un entretien avec la team et instinctivement on est rentré dans le débat directement, on savait qu’on allait former une team de choc (et c’est le cas de le dire !). Le feeling est super bien passé directement et depuis on est plus que de simples chroniqueurs, on est une réelle équipe !

4) Quels sont vos jeux cultes ?

Jalma: C’est une question qui pourrait me prendre des heures à vous répondre, alors je vais me limiter aux jeux suivants: Zelda Ocarina of Tme, The Witcher 3 et la saga des Assassin’s Creed qui sont pour moi des incontournables du jeu vidéo.

French : LA question. Comme toute oeuvre artistique, certaines nous marquent pour des raisons diverses au cours de sa petite vie de pixel. Niveau indés, s’il fallait en citer un, ce serait Braid qui a bouleversé le marché avec son gameplay redoutable et son histoire sentimentale maline.

Impossible de pas mentionner une petite merveille comme Gods Will Be Watching qui interrogent en permanence notre sensibilité de joueurs et la question du choix lors d’une situation désespérée.

Et puis il y a tellement de jeux fantastiques, fous, brillants comme la saga Metal Gear, Silent Hill, The Elder Scrolls, Super Mario, The Last of Us, The Witcher, GTA, Day of the Tentacle. On va s’arrêter là :).

Joss : Si il y a bien une trilogie cultissime c’est Bioshock. Les personnages, scénarios et les mondes créés sont juste incroyables. Ils se jouent d’ailleurs encore très bien aujourd’hui.

Sinon il y en a tellement d’autres… The Witcher 3 comme le dit Jalma, mais les Fable étaient top aussi, DMC (Devil May Cry), ou encore Ghost of Tsushima dernièrement qui est culte à mes yeux … Enfin bref je pourrais m’étaler longtemps !

Nao : Question bien compliquée, mais le jeu sur lequel je reviens le plus même avec les années, c’est Red Dead Redemption, le 2 plus particulièrement. A la fois incroyable en termes de graphismes, de personnages attachants. J’ai recommencé plusieurs fois le mode histoire et je prends toujours autant de plaisir à le refaire. Pour moi c’est LE jeu a essayer pour découvrir l’univers du jeu vidéo.

5) Et ceux que vous attendez le plus?

Jalma: Cette année, j’attends avec impatience Avatar car je sais que Ubisoft peut nous proposer un jeu avec une direction artistique assez incroyable et immersive, mais également Starfield car je suis toujours curieux de découvrir un nouvel univers qui touche à la science fiction.

French : En 2022, Elden Ring sera un événement pour beaucoup de gameurs. Ghostwire: Tokyo, Baldur’s Gate 3, Horizon Forbidden West, Trek to Yomi, Bayonetta 3, God of War Ragnarök, Martha is Dead et un OVNI comme AI : The Somnium Files – nirvanA Initiative sont aussi des titres que j’attends la bave aux lèvres.

Joss : Y’en a tellement que j’attends, c’est une très grosse année. Horizon Forbidden West évidemment, mais aussi la suite de Plague Tale, Lord of the Rings : Gollum, Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard …

Mais si il y en a bien un qui attise tout particulièrement ma curiosité c’est Forspoken !
Je pense que ça peut être une très très bonne surprise et j’ai très hâte ! J’espère que l’on pourra vous en parler dans les GG.

Nao : Comme dit précédemment, 2022 est une très grosse année, il y a énormément de sorties de prévues. Cependant avec les années et les déceptions qui ont pu se faire ressentir sur des sorties de jeux très attendus, je n’ai plus d’attentes particulières mais beaucoup de curiosité concernant toutes ces nouveautés que j’ai hâte de découvrir.

6) D’autres projets à venir courant 2022 ou pour la suite?

Si notre projet de la Guerre des Gameurs venait à plaire aux auditeurs, effectivement, nous avons plein d’autres idées en tête pour enrichir le projet mais pour l’instant, on se consacre au coeur de cette émission avant d’envisager la suite.
Nous avons envie de proposer un talk jv un peu différent aux auditeurs. Et il n’est pas impossible que des surprises viennent se greffer au podcast à l’avenir. On souhaite très vite par exemple lancer nos émissions en live sur Twitch afin d’avoir plus de proximité avec les auditeurs.

7) Comment décririez vous le jeu vidéo à notre époque?

Jalma: Depuis de nombreuses années, le jeu vidéo se diversifie de plus en plus, laissant un large panel de choix aux gameurs pour que chacun y trouve son compte. C’est vraiment intéressant la direction et l’importance que le jeu vidéo a pris.

French : Le jeu vidéo est passé de la case nerd à la case “geek is chic”. Aujourd’hui l’industrie du jeu vidéo rivalise avec d’autres secteurs comme le cinéma (jusqu’à parfois le dépasser) et nous avons des œuvres ouvertes immenses comme Zelda Breath of The Wild, Skyrim, No Man’s Sky, GTA V. Qui aurait imaginé ça il y a 30 ans ?

Et pourtant, les valeurs sûres perdurent encore, il suffit de voir l’engouement autour des Mario Kart, Super Mario et autres Kirby sur des anciennes et des nouvelles générations de joueurs. Ça me surprend toujours autant.

Tout comme la BD avant lui, le jeu vidéo s’est installé durablement dans l’imaginaire collectif et ça c’est un bonheur pour notre loisir préféré.

Joss : Être gameur à l’époque c’était pas spécialement bien vu… Je suis vraiment contente de voir que ça se soit démocratisé.

Ce qui est vraiment impressionnant, c’est l’ampleur que ce secteur a pris sur le marché, c’est un vrai business aujourd’hui ! On voit des écoles fleurirent, des streamers aussi populaires que des acteurs, des sorties de trailers et autres qui sont des événements à eux seuls… Sérieux, c’est incroyable.

Puis ce qui est beau, c’est la communauté qui reste aussi solidaire et bienveillante qu’à l’époque, et ça, peu importe l’influence. Franchement on a la meilleure commu !

Nao : Je trouve ça incroyable de voir à quel point le monde du jeu vidéo évolue. On propose aujourd’hui une nombre incalculable de jeux et il y en a pour tous les goûts et tous les joueurs. Aujourd’hui tout le monde peut trouver son compte, les gameplays, les graphismes sont de plus en plus poussés et offrent de nombreuses possibilités de divertissement. Les jeux vidéo ce sont aussi des rencontres, ils rapprochent ou au contraire opposent les joueurs (sans ça on ne se serait pas rencontrés et on aurait pas eu de beaux projets tous les 4) mais comme l’a dit Josss le jeu vidéo c’est aussi une super communauté qu’on a hâte de rencontrer et avec laquelle on a envie d’échanger.

8) Quel est votre meilleur souvenir de gamer ? Votre pire ?

Jalma: Mon meilleur souvenir: “Le dernier boss de Zelda Ocarina of Time. Un moment unique et l’aboutissement d’une aventure exceptionnelle.”

Mon pire souvenir : “ Le boss optionnel, le démon de la haine dans Sekiro, plus de 2 jours pour le faire tomber après avoir regardé de nombreuses vidéos sur Youtube.”

French : Moi qui adore être bousculé par un jeu, je vais forcément citer Metal Gear Solid. Un titre fou qui prend tellement plaisir à se jouer de nos attentes de joueurs en brisant le quatrième mur. C’est un jeu qui m’a longuement transporté.

Tout comme un certain Silent Hill 2 m’a hanté durant des années et me hante encore par sa noire beauté folle, sa bande son et la puissance de son histoire.

Un pire souvenir ? Dark Souls, avant d’apprendre à le domestiquer pour y trouver un plaisir rare de ma vie de gameur.

Joss : Je pense que mon meilleur souvenir est un souvenir nostalgique… Séquence émotion haha ! C’était quand je partageais un jeu avec ma sœur, on a vraiment eu cette passion en commun.

J’ai un souvenir particulier de nocturnes avec elle sur RE4 (Resident Evil 4), mais sinon à l’époque on avait beaucoup de jeux d’arcade à deux ou avec écran scindé, c’était génial… J’ai retrouvé ce petit plaisir avec It Takes Two dernièrement.

Nao : Mon meilleur souvenir ça reste quand même le Noël où on m’a offert ma première console, celle dont j’avais tant rêvé ! Je n’allais plus être obligée d’attendre d’aller jouer chez ma copine. Je pouvais jouer des heures et des heures. Je jouais même sous la couette alors que je devais dormir parce que le lendemain j’avais école et si par malheur mon père me voyait je ne passais pas un super moment. Quelle nostalgie !

9) Quelle personnalité du jeu vidéo aimeriez-vous rencontrer et pourquoi?

Joss : Je laisse la parole à Jalma et Nao, c’est des groupies haha.

Jalma: Markus, je le suis depuis de nombreuses années, j’adorais le suivre sur la chaîne Game One dans ses émissions de Gaming Live. Peut-être qu’un jour, j’aurais la chance de le rencontrer.

French : J’ai déjà rencontré Hideo KOJIMA et Yoji SHINKAWA lors de la sortie de MGS2 (Metal Gear Solid 2). Aujourd’hui il ne me reste plus qu’à serrer la main à Mario, Luigi et Princesse Peach pour être un homme heureux et accompli.

Nao : La personne que j’aimerais rencontrer je pense que ce serait Ponce, j’aime vraiment beaucoup sa personnalité ainsi que la manière dont il anime ses streams. Il est naturel, ne se prend pas la tête et c’est toujours un plaisir de le regarder. Il m’a beaucoup accompagné pendant mes heures de travail cet été quand tout le monde était en vacances et que j’étais seule en poste et depuis, c’est un streamer que je suis au quotidien.

10) Où peut-on retrouver vos émissions ?

Sur la plateforme Ausha, Youtube, Spotify, Deezer, Apple Podcast et des émissions en live sur Twitch. Et précisons que nous allons essayer de sous-titrer nos émissions sur YouTube pour les malentendants.

11) Pour conclure cette interview, avez-vous quelque chose de plus à ajouter ? Un message à faire passer ?

Jalma: On espère que l’émission ne vous laissera pas insensible et vous fera réagir !

French : Nous avons hâte de vous proposer ce podcast, d’avoir vos retours, mauvais (adressez les à Jalma merci :p) comme bons. Et surtout que vous vous amuserez autant que nous à l’écoute.
Un message ? Konami, si tu nous écoutes, je suis tellement en manque de Silent Hill. Mais ressuscitez nous cette licence, please :).
—-
Lien vers les podcasts (URL Ausha) :
https://podcast.ausha.co/guerre-des-gameurs
Et voici les liens vers nos Twitch :
https://www.twitch.tv/GuerredesGameurs
https://www.twitch.tv/Josss_ette
https://www.twitch.tv/Naophee
https://www.twitch.tv/Frenchpsy
https://www.twitch.tv/Jalma_GG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.