Les histoire de Prince of Persia : Les 1001 vies d’une icône – Une œuvre qui rend hommage à la licence

Pop Culture /Culture Geek

Sorti en 1989, le jeu d’action/aventure accompagné de plateformes, Prince of Persia, a été un franc succès jusqu’à devenir l’une des licences les plus cultes de la sphère jeu vidéoludique. Entre une adaptation cinématographique, des romans, et surtout des jeux fabuleux, le prince de Perse a pas mal voyagé pendant ces dernières décennies. Afin de retracer son voyage, Third Editions et l’auteur Raphaël Lucas ont concocté un ouvrage contant les 1001 vies de notre petit prince. 

Notre première impression

Le premier élément que l’on voit lorsque l’on achète un livre c’est la couverture et que dire de celle-ci qui est absolument magnifique. Nous avons eu le droit à la version bleutée et cartonnée qui rend vraiment hommage à l’œuvre de Mechner. La sensation au toucher est si agréable que cela rend la tenue du livre satisfaisante lorsque nous lisons l’ouvrage. Il existe également une deuxième version “first print” qui met en vedette toutes les adaptations du prince de Perse, qui reste elle aussi tout autant magnifique. Le seul défaut majeur que nous trouvons au livre est la police d’écriture qui est un peu trop petite, ce qui a tendance à nous faire sauter une ou deux lignes à force d’enchaîner les pages, surtout lorsque la fatigue pointe le bout de son nez. 

Les 1001 vies de notre prince

Passons maintenant au contenu du livre, et à ce qu’il veut nous conter à travers les 1001 vies de notre prince. L’œuvre de Raphaël Lucas nous transporte plusieurs décennies en arrière, à la rencontre du créateur original de Prince of Persia, Jordan Mechner. Durant tout le livre, on suit son parcours de développeur avant le Prince, et c’est très intéressant à parcourir. On en apprend d’ailleurs d’avantage sur les conditions de vies des développeurs de l’époque, de la vision du jeu vidéo dans les années 80s où cette dernière était tournée vers le scoring, où le but est de faire un maximum de points, une technique qui est inspirée des célèbres machines à sous. 

On suit également la mise en lumière de Jordan Mechner en passant par ses échecs, mais aussi ses réussites en mélangeant notamment l’art du jeu vidéo avec le cinéma. L’inspiration première de Prince of Persia est dû notamment au fan qu’est Mechner envers le cinéma et pour la saga culte de George Lucas, Indiana Jones. Sa plus grande réussite avant le Prince est assurément le jeu de combat Karateka sur Apple II qui a raflé les prix jusqu’à être une référence du genre. On ne va pas vous raconter en détail ce que raconte l’œuvre de Lucas, car cela serait vous gâcher la biographique de la licence Prince of Persia, qui est passée de main en main, qui a subi plusieurs rachats, et également une adaptation cinématographique très discutable. 

Si vous aimez les livres qui racontent les coulisses des développements de vos jeux préférés, vous aimerez assurément cette œuvre. En revanche, si cela ne vous chauffe guère, nous ne pouvons que vous conseiller de passer votre tour car, le livre aborde des thèmes et des mots qui peuvent être compliquer à la compréhension du grand publique, et c’est très facile de se perdre. C’est d’ailleurs le gros défaut du livre, on s’y perd régulièrement pendant la lecture, certains mots auraient pu bénéficier d’une petite définition en bas de page pour éviter cela. 

Cela dit, Les Histoires de Prince of Persia : Les 1001 vies d’une icône est un livre que vous devez posséder si vous êtes fans de la licence lancée par Jordan Mechner, ou si vous aimez les coulisses du jeu vidéo. Raphaël Lucas a fait un travail formidable pour retracer les aventures de notre prince, avec notamment plusieurs interviews avec les créateurs de la série. Ce livre vous fera patienter jusqu’à l’arrivée du Remake du cultissime Prince of Persia : Les Sables du Temps. 

Vous pouvez vous rendre sur le site de Third Editions si vous voulez vous procurer cette ouvrage, et découvrir les 1001 vies du prince de Perse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.