[Test] Outriders Worldsalyer : un DLC qui vaut le détour?

News PC PlayStation Xbox

Sorti en 2021, Outriders avait reçu un accueil mitigé de la part des joueurs. Ayant pour ma part apprécié le titre de People Can Fly, je n’ai pas pu résister à ce nouveau voyage sur Enoch avec l’extension Worldslayser. Mais cette nouvelle expérience est-elle à la hauteur des attentes?

Outriders Worldslayer: trailer de lancement

Pour bien (re)débuter l’aventure!

Sachez qi vous avez encore quelques doutes que posséder le jeu de base est une obligation pour pouvoir profiter de l’aventure Worldslayer.

Si vous avez par malheur supprimé votre sauvegarde pas de panique, vous pourrez débuter l’aventure avec un Outrider le niveau 30 tout équipé.

La lutte continue!

L’histoire de l’extension débute juste après les événements narrés dans l’aventure principale. L’anomalie que nous pensions avoir repoussé intensifie finalement ses attaques contre les survivants tout en transformant Enoch en une planète de glace. Mais cette menace n’est pas la seule! En effet, le camp des insurgés est maintenant dirigé par la redoutable Ereshkigal: une altérée à la puissance incommensurable et qui semble bien décidée à changer le futur de l’humanité…

Un scénario qui peut sembler assez convenu de prime abord mais qui reste à mon sens dans la continuité de celui d’origine. Comme la précédente campagne, cette dernière peut être jouée en solo ou à plusieurs. J’ai pour ma part fait la majeure parti seule mais tout ne prenant le temps d’effectuer quelques missions en multi avec des joueurs random.

Un gameplay toujours aussi nerveux?

Une fois le jeu lancé, vous n’aurez que peu de répit avant de faire parler la poudre. D’intenses combats arriveront très rapidement et croyez moi ces derniers n’ont rien perdu de leur intensité. L’occasion de défourailler les insurgés et autres nouvelles créatures d’Enoch tout en testant vos nouveaux équipements.

L’équipement apocalyptique fait donc son entrée avec la nouvelle extension. Un équipement qui s’avérera dévastateur si vous le modifier en conséquence. A savoir que plus votre niveau d’apocalypse sera élevé, plus votre loot sera épique…

De plus le niveau de points d’ascension a été revu à la hausse (jusqu’au niveau 200) mais l’une des grandes nouveautés de l’aspect RPG du titre réside dans les points PAX. Ces derniers vous permettront de valoriser vos compétences via deux nouveaux arbres de compétences. Mais attention les points ne se débloqueront que sur Worldslayer et non l’ancienne campagne.

L’occasion de farmer d’avantage pour upgrader votre outrider avec de superbes équipements tout en profitant du troisième mod que vous pourrez ajouter à certains équipements.

La horde est de sortie!

Si vous survivez aux nombreuses épreuves qui vous attendent, préparez vous au pire avec l’épreuve de Tarya Gratar. Ce donjon vous donnera pas mal de fil à retordre et prendra place dans une immense zone ou vous serez assailli d’ennemi surgissant de tout les côtés. Cette dernière prendra fin si vous choisissez d’abandonner ou si vous mourrez trop souvent. Vous aurez alors l’opportunité de retenter votre chose mais pour ma part je vous avoue m’être vite lassé de ce contenu endgame.

Conclusion

Sans révolutionner le jeu, Outriders Worldsalyer apporte un nouveau souffle au shooter- looter de Square Enix. Avec une nouvelle campagne de qualité, un gameplay toujours aussi nerveux et un contenu assez riche, cette extension est l’occasion inespérée de repartir sur Enoch. Que vous soyez fan du jeu de base ou justement curieux de découvrir son univers, il est temps pour vous de prendre les armes et de rejoindre les outriders pour cette nouvelle aventure.

Points positifs
  • – Une nouvelle campagne prenante
  • – De nouvelles mécaniques de jeu
  • – De nouveaux décors soignés
  • – Une durée de vie conséquente
  • – L’équipement apocalyptique
  • – Une nouvelle ennemie bien badass
Points négatifs
  • – Toujours répétitif parfois
  • – On aurait aimé une nouvelle classe
  • – Certains passages difficiles en solo
  • Test réalisé sur Xbox Series à partir d’une version fournie par Square Enix que nous remercions pour sa confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.