[Test] Powerwash Simulator: Devenons les as du nettoyage!

News PC Tests

Un seul objectif: Il faut que sa brille!

Un lavage de cerveau, un!

Dans PowerWash Simulator, la tâche est simple : il faut… Ben NETTOYER. Pour cela, on dispose d’un karcher possédant différentes embouts, lesquelles offrent différents jets. Ils se distinguent par la surface qu’ils couvrent et, par ricochet, leur puissance et aussi leurs couleurs (rouge, jaune, vert, etc…). Concrètement, plus le jet est concentré, plus il est puissant et précis et donc moins étendu et il faut repasser plusieurs fois au même endroit. Sur ce point, PowerWash Simulator est plutôt réaliste. À cet arsenal s’ajoutent la possibilité d’utiliser des liquides de nettoyage adaptés aux différents matériaux (qui ne sont pas toujours d’une efficacité appréciable) et celle d’orienter le jet (verticalement ou horizontalement). On dispose par ailleurs d’un capteur de saleté, capable de révéler tous les endroits qui nécessitent encore d’être nettoyés avec des pourcentages. Attention, il faut sortir la loupe quand il ne reste que quelques centimètres à décaper.

Concept innovant ou qui tombe à l’eau?

Le concept est, comme vous pouvez le comprendre, d’incarner un agent de nettoyage qui va devoir, à l’aide de son fidèle karcher, nettoyer tout un tas de choses dans le but de remplir des contrats afin de gagner de l’argent. Cet argent pourra payer pour acquérir de nouvelles machines et accessoires vous facilitant la tâche mais également des éléments de personnalisation uniquement esthétiques. Durant les premières missions vous vous ferez la main sur une camionnette ou encore un parc avec les embouts d’origine, ce qui vous permettra de comprendre que plus un bout permet de couvrir une grande surface, moins celui ci est performant, la pression étant moins forte. Il faudra donc alterner en fonction de la saleté sur chaque élément à nettoyer.

Entre les modes, mon cœur vacille

Plusieurs modes de jeu sont proposés et toujours jouables en multijoueurs, certains jusqu’à 6. Le mode carrière est celui décrit plus haut. Viennent ensuite le mode libre permettant de rejouer n’importe quelle mission ainsi que les modes défi et spécial. Le mode défi vous demandera d’accomplir des missions dans un temps limité avec une réserve d’eau restreinte. Le mode spécial quant à lui vous permettra d’effectuer votre dur labeur dans des endroits pour le moins originaux comme par exemple sur Mars où vous devrez nettoyer un rover. A l’heure actuelle seules 4 missions spéciales sont disponibles mais d’autres devraient faire leur apparition dans les prochains temps.

Entre le gameplay et la technique

Concernant le gameplay on est sur quelque chose d’assez usuel avec des déplacements, sauts, possibilité de s’accroupir voire de s’allonger pour bien dénicher toute la saleté. Il est possible de faire en sorte que le jet d’eau soit continu, de changer rapidement les différents embout et le sens de ces derniers, le tout est parfaitement jouable aussi bien à la manette qu’au clavier. Pour avoir joué sur PC, même si c’était un moment où je n’avais pas la souris et que j’ai joué au pad, cela était déjà vraiment cool mais avec la souris j’ai refais une partie derrière récemment et j’ai juste adoré.

L’avis de la rédaction

PowerWash Simulator est un titre à la cool et chill qui peut s’avérer aussi relaxant que stressant selon votre rapport au jeu. En effet si vous êtes du genre à aimer les défis et les chronomètres il va vous rendre dingue, en revanche si vous l’abordez de manière sereine, la possibilité de sauvegarder votre progression à n’importe quel moment vous rendra la recherche des ultimes saletés bien moins pénible et frustrante. Pour ma part, je suis plutôt dans le mode carrière et cela me vas très bien. C’est un jeu que l’on peut faire à plusieurs et qui permet en stream quand l’on a les viewers de discuter et d’échanger plus facilement avec eux que sur un jeu où l’on ai réellement focus dessus.

Et les développeurs de PowerWash Simulator ont bien compris comment motiver les joueuses et les joueurs à tout quitter pour passer leur vie à nettoyer. Outre la satisfaction de voir un métal briller de nouveau, il y a ces étoiles durement acquises ou encore ce petit film en timelapse à la fin. Et comme le mode carrière n’impose aucune limite de temps, PowerWash Simulator n’est souvent rien d’autre qu’un grand moment de relaxation, doublé d’un test de la patience.

Points positifs
  • Jeu relaxant et possibilité de sauvegarder sur ces dernières tâches
  • Très gratifiant nouveau visuel
  • Le fait d’avoir accompli comme des exploits avec les timelaps de fin
  • Carte des objets avec leurs pourcentage nettoyés
Points négatifs
  • Certains pourcentages assez compliqué niveau accessibilité pour avoir tout à 100%
  • Devoir chercher l’endroit manquant sur l’objet en question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.